Divigations

Enchaîner les Poètes

Comme enchante les

Maisons, déchaîner les

Paroles

Comme on défait des chansons

Crier Crier

Crier

Dans l’Océan qui

Mugit

Noire campagne.

Loups et glace

 

Je ne veux pas dormir

Non non non

Juste laisser aller mon âme à ce flot de

Paroles

Qui dérivent sur l’eau l’eau l’eau

 

Moi sur-individu

La page comme un Doudou si doux

Crayon comme un pouce, et ma joue reposée

 

Frémissement.

 

Poésie stade ultime de l’illusion comme un vérité renversée

Et je ne sais pas ce que je fais.

 

Où est Desnos ? Où est Apollinaire ?

Passe Passe Mirabeau Moi Aussi

Vais-je mourir.

 

Alys Theilman

3 Juin 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *